Comment financer l'achat d'une oeuvre d'art ?

L'occasion d'acquérir une œuvre d'art en particulier ne se présente bien souvent qu'une seule fois dans une vie. Il s'agit donc de trouver un financement afin de pouvoir saisir l'opportunité de l'acheter.

Avoir recours au crédit bancaire

La façon la plus simple de financer l'achat d'une œuvre d'art est de solliciter un prêt bancaire. Cependant, à partir d'un certain montant, les banques françaises sont réticentes à l'idée de prêter des fonds pour ce genre de projet. Il faut donc s'orienter vers un crédit hypothécaire.

Ouvres d'art de Koons

Sur la photo : Chien ballon et Lapin de Jeff Koons - Musée The Broad, Los Angeles, Californie

Quel prêt pour financer l'achat d'une œuvre d'art ?

Si l'achat est effectué à titre personnel, un crédit de trésorerie personnelle est tout à fait adapté pour le financer.

Si l'achat de l'œuvre d'art est effectué par une entreprise ou une profession libérale, il faut avoir recours à un prêt professionnel de trésorerie.

Le crédit hypothécaire pour obtenir la trésorerie nécessaire à l'achat

Le crédit hypothécaire de trésorerie est parfaitement adapté au financement de l'acquisition d'une œuvre d'art. Il permet aux propriétaires immobiliers d'emprunter de la trésorerie personnelle ou professionnelle afin de financer tous types de projet.

Il s'agit d'un crédit sans assurance et sans apport, réservé aux personnes possédant plusieurs biens immobiliers. Un crédit hypothécaire n'est pas un prêt garanti par l'œuvre d'art mais un prêt garanti par un bien immobilier pour financer l'acquisition de  cette œuvre d'art.

Dans le cas où l'œuvre serait présentée au cours d'une vente aux enchères, il est recommandé d'anticiper la demande de crédit afin de pouvoir régler la salle des ventes dans les meilleurs délais.

La location avec option d'achat ou leasing

Une autre solution est la location avec option d'achat (LOA), formule également désignée par la locution anglaise "leasing".  Néanmoins, pendant la durée de la location, vous n'êtes pas propriétaire de l'œuvre, et vous devez être en mesure d'exercer l'option d'achat en fin d'opération.

Comment bénéficier de la défiscalisation ?

Dans des cas bien particuliers, l'acquisition d'une œuvre d'art peut ouvrir à une réduction fiscale, ou défiscalisation.

Cette déduction fiscale s'adresse aux entreprises soumises à l'impôt sur les sociétés et aux entreprises individuelles au régime des bénéfices industriels et commerciaux (BIC).

Dossier defiscalisation achat oeuvre d'art

Des conditions s'appliquent quant au type d'œuvre achetée, parmi elles, le fait qu'il s'agisse de l'acquisition de l'œuvre originale (non une copie) et que l'œuvre soit unique (ou produite en exemplaire limitée en fonction du type d'art plastique utilisé comme la céramique ou la photographie par exemple).

De plus, la déduction ne peut intervenir que si l'œuvre est exposée dans un local accessible au grand public ou prêtée à un musée. On ne peut pas prétendre à la réduction fiscale si l'œuvre est exposée au domicile personnel du gérant ou dans le bureau d'un salarié par exemple.

Source : Article 238 bis AB du Code général des impôts

Que l'œuvre soit achetée dans le cadre d'une leasing (LOA) ou d'un prêt bancaire, elle peut être éligible à la déduction fiscale.

Retrouvez les informations du gouvernement français sur la déduction fiscale pour l'achat d'une œuvre d'art en cliquant ici.

PraxiFinance : crédit hypothécaire à Paris et Nice depuis 1990

Le Cabinet de prêt hypothécaire PraxiFinance est spécialiste des méthodes permettant d'obtenir des liquidités en mobilisant un patrimoine immobilier.

Nous obtenons des prêts de trésorerie avec garantie hypothécaire auprès de banques européennes pour une clientèle de multipropriétaires fortunés. Contactez-nous ou déposez votre demande de crédit en ligne.

 

Pour aller plus loin :

Inscrivez-vous au bulletin

Chaque mois, informations et analyses à propos de la finance patrimoniale.
Créé pour les professionnels de la gestion de patrimoine.

Plus d'informations sur le bulletin