Comment obtenir un prêt pour acheter un fonds de commerce ?

Un fonds de commerce peut être vendu ou cédé. Il est donc possible d'acheter l'activité d'une entreprise sans acheter en même temps le local dans laquelle elle exerce son activité. Ici, nous donnons des critères pour évaluer la valeur d'un fonds de commerce et des astuces pour financer son acquisition.

Avant toute chose : bien choisir le fonds de commerce à racheter

Une composante essentielle de la transaction est la chose achetée et son prix de vente. La valeur du fonds de commerce dépend du dynamisme de son activité et surtout des éléments qui le composent.

Fonds de commerce à vendre

Rappel : qu'est-ce qu'un fonds de commerce ?

La propriété du "fonds de commerce", autrement dit, l'activité commerciale, doit être distinguée de la propriété des "murs", c'est-à-dire des locaux dans lesquels l'activité est installée. Lorsque l'on reprend un fonds de commerce, c'est bien l'ensemble des éléments constituant l'activité qui est l'objet de la transaction.

Définition du fonds de commerce :

Le fonds de commerce est composé des éléments corporels et incorporels nécessaires à une activité industrielle ou commerciale, à savoir :

  • Enseigne et nom commercial ;
  • Le droit au bail (reconduction du contrat de location du local) ;
  • La clientèle et l'achalandage ;
  • Les gammes de biens et services proposés à la vente dans le cadre de l'activité ;
  • Le matériel et les machines-outils nécessaires à l'activité ;
  • Les droits de propriété intellectuelle de l'activité : marques, brevets, dessins, modèles...

Source : article L142-2 du Code du commerce

Les éléments constitutifs du fonds de commerce qui sont cédés lors de la transaction doivent nécessairement être détaillés dans le contrat de vente, en distinguant les éléments corporels des éléments incorporels. Cette transaction doit faire l'objet d'un enregistrement au greffe du tribunal de commerce dont dépend le fonds cédé.

Source : article L141-5 du Code du commerce

Comment choisir un fonds de commerce à reprendre ?

Des éléments objectifs peuvent faire l'objet d'une analyse afin de juger de la pertinence de la reprise d'un fonds de commerce :

  • Visite physique : les salariés de l'entreprise, les clients, la localisation du local, le matériel... Visiter physiquement l'activité à reprendre est impératif pour bien décider ;
  • Analyse comptable : examiner les bilans, l'évolution des différents indicateurs comptables : évolution du chiffre d'affaires, des bénéfices nets ou des investissements par exemple ;
  • Perspectives d'évolution : dans quelle mesure cette activité peut-elle croître dans les années à venir considérant le contexte actuel ?
  • Veille concurrentielle : quelle est la place de cette activité parmi la concurrence et comment peut-elle encore capter des parts de marché ?

Au moment de la transaction, le vendeur doit présenter les chiffres d'affaires mensuels depuis la dernière clôture de bilan. Après la transaction, le vendeur doit conserver et mettre à disposition de l'acquéreur l'ensemble des documents comptables des 3 derniers exercices précédant celui de la vente.

Source : article L141-2 du Code du commerce

Comment financer l'achat du fonds de commerce ?

Il existe plusieurs possibilités pour financer l'achat d'un fonds de commerce, voici les plus courantes :

  • Les fonds propres de l'entreprise qui reprend le fonds de commerce sont suffisants pour réaliser la transaction ;
  • Souscrire un crédit bancaire professionnel ;
  • Lacer un appel à des investisseurs : institutionnels, privés, crowdfunding (financement participatif), business angels (désigne les investisseurs privés prêts à financer des jeunes entreprises innovantes)...
  • Réaliser un apport personnel : le dirigeant injecte ses fonds personnels dans l'entreprise pour financer la transaction ;

L'achalandage d'une galerie commerciale

Fonds propre de l'entreprise et apport personnel

Il se peut que l'entreprise qui doit acheter le fonds de commerce ou son dirigeant disposent déjà des sommes nécessaires à la transaction.

L'entreprise peut utiliser ses fonds propres pour financer cette croissance externe. Il faut être cependant attentif à ce quel les fonds utilisés ne viennent pas manquer ailleurs : fonds de roulement ou dette fiscale par exemple.

Le dirigeant, quant à lui, peut utiliser ses économies ou souscrire un prêt personnel pour les injecter dans l'entreprise sous la forme d'un apport en compte courant d'associé. Il deviendra alors créancier de son entreprise à hauteur de son apport et pourra à l'avenir se faire rembourser les fonds prêtés.

Contracter un crédit professionnel pour acheter un fonds de commerce

Une autre possibilité est de souscrire un crédit professionnel. L'entreprise qui doit acheter le fonds de commerce contracte un prêt professionnel en tant que personne morale. Bien souvent, il est demandé de fournir un apport important (un tiers du montant de l'opération) et les banques demandent à ce que le dirigeant se porte caution personnelle et solidaire du crédit.

PraxiFinance dispose de prêts hypothécaires réservés aux dirigeants d'entreprises qui possèdent un patrimoine immobilier.

Ces prêts sont sans assurance emprunteur et sans apport. Ils s'adressent à des associées dirigeants d'entreprises qui sont multipropriétaires et qui souhaitent se servir de leurs biens immobiliers personnels comme levier de croissance pour leur société.

Crédit hypothécaire de trésorerie professionnelle à partir de 200 000 €

Demande en ligne

PraxiFinance, 30 de courtage auprès des professionnels

Courtiers depuis 1990, nous finançons les dirigeants d'entreprises qui possèdent un patrimoine immobilier grâce au crédit hypothécaire professionnel.

Nos prêts s'adressent aux personnes qui affichent de beaux revenus et un beau patrimoine mais qui ne parviennent pas à emprunter auprès des principales banques de réseaux.

Le crédit hypothécaire est une opportunité de développement : monétisez vos actifs immobiliers et injectez-les fonds empruntés dans votre activité.

Nous tenons à étudier votre situation et à comprendre au mieux vitre projet et votre besoin. Contactez-nous ou déposez une demande en ligne.

 

Pour aller plus loin :

Un conseiller PraxiFinance étudie votre projet

Déposez votre demande de crédit en ligne, un de nos conseillers vous recontacte afin de discuter de votre projet et de vous livrer une première réponse de faisabilité.